Rugby terre Malgache

Rugby terre Malgache

Développer plusieurs actions à caractère socio-éducatif et environnemental

Madagascar compte parmi les pays les plus pauvres de la planète avec des régions isolées, très étendues et de nombreux jeunes en grandes difficultés. L’île présente d’énormes carences en matière de scolarisation, d’éducation et de formation. L’accès à la culture ou au sport, au sein des villages et des quartiers pauvres des grandes villes est considérablement réduit Ces conditions favorisent une économie de subsistance avec le maintien d’activités de rapport à court terme sacrifiant bien souvent un patrimoine naturel exceptionnel et condamnant ainsi toutes possibilités de développement futur. Face à cette situation, notre association « Pachamama, Les Piliers de la Terre » s’est mobilisée pour développer plusieurs actions à caractère socio-éducatif et environnemental, non seulement en soutenant des structures locales existantes (orphelinat, dispensaires) mais également en créant de nouveaux projets comme notre action intitulée « Sport Terre Malgache ». Celle-ci vise, par la pratique du sport, vecteur de lien social, à aider les jeunes à prendre confiance en eux, à s’épanouir, à se responsabiliser et à poursuivre leurs études pour pouvoir prendre en charge, à terme le développement de leur pays.

La mondialisation du sport : une chance !

Nous sommes convaincu que la mondialisation du sport peut être une chance à saisir ! Longtemps réservé au groupe très fermé de quelques pays voire de quelques classes aisées, le sport gagne actuellement du terrain et les initiatives déjà développées ont permis à de nombreuses pratiques de se développer sur tous les continents, pour gagner villes et villages en répondant à des objectifs d’apaisement social, de prévention, d’insertion et d’éducation.

Le sport, école de la vie

Partout où il existe, le sport est un échange fondé sur une solidarité sans frontière, faite de courage, d’humilité, de respect et de joie de vivre. Par les valeurs qu’il met en jeu, le sport doit redonner de l’espoir à tous les enfants malgaches pour leur permettre de prendre des initiatives, de se dépasser et de coopérer pour développer des projets de vie collectifs et durables.

L’expérience de notre équipe associative dans le domaine du sport en général et du rugby de haut niveau en particulier, nous a permis de mobiliser les ressources nécessaires au développement de notre première structure pilote. Depuis 2007, le développement du pôle « Sport Terre Malgache » comme structure d’aide et de soutien par le sport, aux enfants déshérités d’Antananarivo connaît un franc succès.

Le projet vise notamment à :

  • Briser le sentiment d’abandon et d’isolement dont les enfants souffrent : création d’un terrain de rugby ainsi que d’une pièce de vie de 250m² (mise en place de vestiaires, d’une cantine et d’une salle d’animation) avec une capacité d’accueil de 300 enfants. Ce Centre de vie a été inauguré en présence du Président de la Fédération Française de Rugby, M. Pierre CAMOU.
  • Former et professionnaliser des éducateurs malgaches capables d’enseigner le sport mais aussi d’éduquer des jeunes à une vie citoyenne et responsable pour intégrer ce projet dans une démarche locale : formation d’un éducateur malgache en France, titulaire aujourd’hui d’un BE1 rugby et désormais responsable du projet. Ce dernier a formé 10 éducateurs sur Madagascar et assure avec son équipe le suivi de 300 enfants aux niveaux sportif, sanitaire et scolaire.
  • Favoriser leur insertion sociale et leur éducation, notamment à partir des valeurs fondamentales véhiculées par le sport : respect d’autrui, respect des règles, solidarité, entraide, confiance, épanouissement,…

Finalité : sur les 300 enfants accueillis aujourd’hui au sein du Centre tous les mercredis et samedis, 40% sont des filles. Ce pourcentage se traduit par un meilleur respect des filles dans le village, leur situation personnelle évolue en devenant mère de famille à 17-18 ans contre 12-13 ans auparavant, elles assument alors mieux leur rôle de mère de famille et peuvent par la suite trouver plus facilement un travail.

De plus, 95% des enfants présents au sein du Centre sont aujourd’hui scolarisés contre 25% auparavant. Cela leur permet de savoir lire, écrire mais surtout d’obtenir une qualification et un futur métier afin de subvenir aux besoins de leur famille.

Le futur

Pour les années à venir, nous devons assurer la pérennisation des activités proposées en termes d’organisation, de gestion et d’encadrement pour ouvrir notre pôle au plus grand nombre et assurer la bonne tenue de nos actions dans les domaines sportif, éducatif et sanitaire. D’autres pratiques sportives, des activités culturelles et éducatives plus régulières seront progressivement intégrées pour assurer une action plus aboutie, structurée et équilibrée du pôle actuel.

Ce projet est épaulé par les membres du club de rugby de l’Association à Madagascar.