Actualités

Actualités

Article du « Monde »

Webmaster 10 avril 2014
featured image

Timy, Lina et Naïmi déboulent en courant sur la pelouse de Marcoussis II. Pas une annexe du centre d’entraînement du XV de France. Mais « le plus beau stade de rugby de Madagascar », assure Ismaël Santoni Rakotomanga. Celui que tout le monde appelle Santo est l’ancien capitaine de l’équipe de Madagascar de rugby. Et « le plus beau stade de rugby » qu’il désigne est en fait une parcelle de terrain coincée entre les rizières et les marécages. Devant l’en-but, quelques canetons pataugent dans les flaques d’eau. Il est à peine 9 heures et déjà plusieurs dizaines de gamins crient et jouent en attendant le début de l’entraînement, en banlieue d’Antananarivo.

Tous les mercredis et samedis, c’est le même pèlerinage : les jeunes entre 4 et 17 ans des quartiers pauvres du sud de la capitale se précipitent, pieds nus, jusqu’au stade du RCT, le Rugby club de Tana. « Ici, nous faisons de l’ “éduc-action”. Nous nous servons du sport pour éduquer », explique Santo qui a créé en 2008 avec un autre ex-capitaine – des Bleus –, Jeff Tordo, l’association Pachamama.

La suite à découvrir sur le site du journal « Le monde ».

Add your comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.